Vie intense

Dernière mise à jour : août 19

En ce jour de la saint Venceslas, patron de la République Tchèque, un court texte du 28 août 2019. Pour Julia, partie à pieds de chez elle, près de Prague, jusqu'à Compostelle.



Depuis le 20 avril, samedi saint, j'ai fêté Pâques, campé, douté, instruit, essuyé deux orages, pleuré, démunie, en apprenant la mort de S., été à son enterrement, fait des rencontres, eu des projets, pris des décisions fortes, pris mon courage à deux mains, célébré deux mariages le même weekend puis un baptême un peu plus tard, l'Ascension et la Pentecôte ensuite, inauguré mon nouveau bureau et fait pâlir d'envie mes neveux et nièces, fêté les 95 ans de ma grand-mère, joué avec mes neveux, consolé des cauchemars et ri de leurs bons-mots, préparé des cours, distribué des punitions, aligné des cafés en lisant des dossiers de camp, organisé des réunions et des soirées, été en réunion au boulot, poussé quelques gueulantes libératrices, fêté des départs en retraite ou ailleurs, joué avec mes élèves en me persuadant que c'était du travail, soufflé de joie en prononçant le mot "vacances", plongé dans la jungle, revisité Lyon et avalé des glaces, marché près de Chambéry, les yeux ébahis, fabriqué un tabernacle, vu mes filleules, fait du paddle, nagé dans deux lacs infects, bouquiné des romans passionnants, fêté l'Assomption, fleuri des croix, réparé des piquets et des vélos, taillé des rosiers, tondu l'herbe, pris le train de nuit, marché avec une amie, marché seule, chanté à tue-tête, éclaté de rire des dizaine de fois, pleuré parfois. Elle, elle a marché, et marche encore.

De nous deux, qui a vécu le plus intensément depuis ce 20 avril ? Bien malin qui prétend le savoir.

0 commentaire

Posts récents

Voir tout

L'ampoule

À les voir en photo, on les cataloguerait rapidement "famille sage de l'ouest parisien" . À les voir en chemin on les nomme "baroudeurs dans l'âme" . Papa sportif mais en polo immaculé et short bien r