Tu pars

Mis à jour : 4 déc. 2020


Quand la mer se retire,

C'est d'une caresse sur le sable

Qu'elle s'éloigne et s'étire.

Tout en douceur, tout en lenteur.


Quand le soleil part,

C'est tout en beauté, et tout en finesse,

Derrière les immeubles qu'il pare

De son manteau rose. Dans le ciel serein,

Lentement il s'éteint.


Quand la musique finit

C'est en harmonie doucement.

Ou dans un éclat vibrant,

Apogée éclatante d'un morceau ardent !



Tu pars.

Sans caresse, sans douceur, sans lenteur.

Tu pars.

Sans beauté, sans finesse, sans ciel rose.

Tu pars.

Sans douce harmonie. Sans éclat vibrant.


Alors je n'y crois pas.

Alors j'attends.

Que reviennent la douceur, la caresse, le ciel rose, l'harmonie !




0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Reconnaissance

Ils sont contents de nous voir, ça ne fait aucun doute. Il est quatre heures du matin, une brise glaciale s'est levée sur cette nuit givrée. Ils sont mal équipés : un mince carton et une vulgaire couv

©2020 par Somnio ergo scribo. Créé avec Wix.com

  • Facebook
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now