Révolté

Quelque soit l'heure de la vie-

Naissance te tirant de l'ouate bleutée

Ou injustice d'un corps adolescent qui grandit plus vite que toi-

Quelque soit l'heure de la vie, tu crieras !


Tu crieras la joie de vivre là où les doux la chantent.

Tu crieras l'injustice là où les avocats la combattent.

Tu crieras la violence là où les artisans de paix la désarçonnent.


Tu crieras pour attirer l'attention, pour forcer les yeux à voir, les oreilles à entendre, les nez à sentir, les larmes à couler et les cœurs à se fendre, les corps à agir et les mains à construire.

Tu crieras pour que les enfants puissent chanter, pour que les générations futures puissent danser.


Ce n'est pas toi qui arrangeras ce monde, pas toi qui construiras le prochain.

Mais sans toi, révolté,

Y'aurait-il des doux pour chanter ce que ton cri met en lumière,

Des combattants contre l'injustice qui t'égosille,

Des artisans pour construire la paix que ton cri réclame ?


Crie, révolté, c'est la ta mission, ton devoir.

Crie. Quelque soit l'heure de la vie.

0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Cœur de braise

Je connais des enfants qui même sous la pluie, quand l'horizon est mêlé de graves soucis Rient. Ils vivent l'instant présent, Sans ignorer pourtant la grisaille à venir. J'envie ses enfants en apparen