Merci

Bon anniversaire, Sainte Vierge Marie !

MERCI


Quand le jour se fait sombre,

Que le soleil se cache,

Dévoilant la grande ombre

De la nuit qui se fâche,

Quand aux chants des moineaux

Succède le lugubre hululement

De l’imposant Grand-Duc,

Seul roi de la nuit,

Quand le ciel se pare

De son grand manteau noir

Qui brille de mille feux,

Comme autant de miroirs,

Quand la lune resplendit,

Accompagnant le cri

Du loup abandonné

Qui pleure son désespoir,

Quand tout se tait,

Que seules les mamans,

Veillent leurs tout-petits,

Entièrement assoupis,

Moi, je vous salue Marie,

Reine des cieux et des étoiles,

Mère du Christ et de tout l’univers,

Reine de cette terre endormie.

Mes petits yeux se ferment,

Fatigués par le soleil du grand-jour,

Bercés par le vent de la nuit ;

Je vous salue Marie

Je vous salue Marie, tout simplement

Et ce bonsoir enfantin

Vous dira mieux qu’une prière

Les mille mercis que mon cœur formule.

La nuit n’a pas duré,

Le hibou est retourné se coucher.

Un pâle soleil effleure mes cheveux,

Je vous en remercie, ma chère mère des cieux.

La Gaptière, Le 29 août 2007


illustration : statue de la Vierge Marie, église de Saint Brieuc de Mauron (56430)

0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Encore un mot, rien qu’un, que j’espère placer. Et pourtant ce sont d’autres qui sortent de ma bouche, rien que de ma bouche alors que celui-ci devrait sortir du fond de mon cœur. Qu’il est dur à dire

Quand tu étais petit garçon, Tu refusais de dire pardon Et t'enfermais dedans ta chambre, Comme un âne qui se cambre. Patiente, ta mère te laissait faire. Et puis, guettant ton accalmie, Sous un préte