Maria

Il n'y avait pas une heure que j’habitais cet appartement que déjà, j'avais retenu son prénom : Maria. Le plus simple, le plus basique, le moins original de tous les prénoms de concierge. Elle était aimée par tous les habitants de l'immeuble, connue et respectée par tous ceux du quartier.

Maria, c'était un petit bout de Portugal en plein Paris, une voix lourde et chantante, un corps épais mais dynamique, une réelle joie de vivre dans notre grisaille.

Son prénom évidemment, personne ne l'oubliait. C'était un repère dans notre quartier ; à la Poste, à la boucherie, à la pharmacie, partout on me disait : « Passez le Bonjour à Maria ! »

 

« Il est bien aimable votre ami », m’a dit Maria ce matin, un peu émoustillée et le rose aux joues. J'ai opiné d'un grand sourire ; évidemment qu'il est aimable, l'aimerais-je sans cela ?

« Beau garçon en plus ! Et puis discret, souriant, bien élevé. Et puis poli avec ça, vraiment respectueux ! Ça fait deux mois déjà -c'est bien ça hein ? ça fait deux mois ?- deux mois que je le vois régulièrement et toujours il me dit « Bonjour Madame, comment allez-vous? » Eh bien je vais vous dire, c'est vraiment une marque de respect ça ; tout le monde m'appelle Maria et lui, lui malgré que ça fait déjà deux mois qu'on se voit, il continue à m'appeler Madame. Ah ça pour sûr, il est bien élevé votre ami, vous l'avez bien choisi.»

J’ai opiné à nouveau, me mordant discrètement la lèvre pour que mon sourire ne se transforme pas en éclats de rire. Jamais je n’avouerai à la si populaire Maria que s’il l'appelle Madame c'est tout simplement qu'il ne se souvient pas de son prénom.


0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Je m'appelle Jackie, j'ai 48 ans. Dans mon enfance, on me surnommait Jacasse, ça m'allait très bien. Je m'étonne souvent qu'on ne...