Le promeneur de chien


C'est un promeneur qui tient son chien en laisse. Un paisible retraité au ventre rond et aux joues joyeuses. Je double son pas nonchalant, il m'apostrophe :

- Saint Jacques ?

- Un jour oui, mais pas cette année. Je reprends le travail lundi.

- Ah, c'est bien ça ! Il faut des travailleurs pour m'offrir ma retraite.

Son sourire est joyeux, il se transforme en bref rire qui déclenche le mien. On va en rester là, se souhaiter une belle journée, je le double pour de bon, reprend mon rythme décidé.

Il a dû voir le chapelet à mon bâton ou mon carnet de prière ; il ajoute :

- Et il faut des pèlerins, pour m'offrir mon Paradis.

Arthez-de-Béarn, le 26 août 2020

Illustration : Pierre-Auguste Renoir, Le peintre Jules Le Cœur (1866)

0 commentaire

Posts récents

Voir tout

©2020 par Somnio ergo scribo. Créé avec Wix.com

  • Facebook
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now