L'écureuil dansant dans un palmier

Dernière mise à jour : 13 mars 2021



Maitre Écureuil, en un palmier gité,

Faisait chaque matin une danse.

Dame Kiki, à sa fenêtre accoudée

Admirait chez lui la prestance,

La souplesse et l’agilité.


« Monsieur l’acrobate », dit-elle un matin,

« Pourquoi dansez-vous, en été ? »

« Pour vous faire lever », répondit le malin.

« Si je ne dansais point,

Vous resteriez au lit,

Malade et alanguie.

Tandis que pour me voir,

Pour admirer ma prestance

Et envier mon aisance,

De vos sombres pensées, vous quittez le noir,

Où vous plongèrent le soir,

Les ténèbres et la nuit.

Retenez, chère Kiki

Que voir autrui heureux

Est source de bonheur

Pour tout être qui peut,

De son propre malheur,

Lever un peu les yeux. »

Dame Kiki, un beau matin d’été,

Ferma enfin les yeux pour le grand passage

Et emporta dans l’ultime voyage,

La tendre et belle image,

D’un écureuil dansant, dans un palmier d’été.

Paris, le 20 juin 2016

1 commentaire

Posts récents

Voir tout

Encore un mot, rien qu’un, que j’espère placer. Et pourtant ce sont d’autres qui sortent de ma bouche, rien que de ma bouche alors que celui-ci devrait sortir du fond de mon cœur. Qu’il est dur à dire

Quand tu étais petit garçon, Tu refusais de dire pardon Et t'enfermais dedans ta chambre, Comme un âne qui se cambre. Patiente, ta mère te laissait faire. Et puis, guettant ton accalmie, Sous un préte