Automne

Dernière mise à jour : 26 sept. 2020

Je voudrais ne vivre qu'à l'automne,

Pour que le vent chasse

Mes rêves monotones.

Et qu'il libère, de son souffle vif,

Mon cœur émotif.

Qu'il fasse le ménage

Et sur son passage

Exclue la raison !

Qu'il entraine et promène

Des joies et des peines

Et qu'en un tourbillon

Il les mêle, les unisse.

Car là est la vraie vie,

Dans le tourbillon d'automne,

Jamais monotone !


Paris, 20 juin 2016



0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Encore un mot, rien qu’un, que j’espère placer. Et pourtant ce sont d’autres qui sortent de ma bouche, rien que de ma bouche alors que celui-ci devrait sortir du fond de mon cœur. Qu’il est dur à dire

Quand tu étais petit garçon, Tu refusais de dire pardon Et t'enfermais dedans ta chambre, Comme un âne qui se cambre. Patiente, ta mère te laissait faire. Et puis, guettant ton accalmie, Sous un préte