Au centuple

Dernière mise à jour : 15 oct. 2020

Il est onze heures, le soleil tape et la côte était harassante, en plein cagnard. Le jardinet tend les bras aux marcheurs. Jeanne s'y affalerait volontiers, si ce n'était pas une propriété privée... Une petite dame sort de la maison. Soixante-dix ou soixante-quinze ans, des cheveux courts et gris, un front ridé et un bon sourire.

- Vous voulez vous asseoir un moment, Mademoiselle ?

Jeanne n'hésite pas un instant, décroche son sac et un sourire dans le même mouvement. L'hôtesse lui montre un banc de bois, sous le pin parasol, auprès des lauriers roses.

- Vous avez du courage, par ce temps ! Il est beau notre village mais il faut de bons mollets pour l'atteindre.

Jeanne sourit encore pour acquiescer, retrouve son souffle petit à petit.

- Vous voulez quelque chose, pour vous remettre ?

- Oh, si vous aviez de l'eau bien fraîche... Celle de ma gourde est chaude...

- Bien sûr !

L'instant d'après la gourde a changé de main et Jeanne savoure déjà l'eau qu'elle n'a pas encore en regardant la femme providence rentrer dans sa cuisine. Ses lèvres sont salées, sa langue épaisse, son palais lourd... Elle donnerait cher pour des glaçons dans sa gourde ou, rêvons toujours, un sorbet !

- Voilà la gourde, bien fraîche, mademoiselle ! Buvez tant que vous voulez, je la remplirai ensuite ! Et puis, j'ai pensé, est-ce qu'une glace, ça vous ferait plaisir ? J'avais mes petits-fils jusqu'à hier, et il reste justement une glace ! Vous savez, ces glaces à l'eau dont les enfants raffolent.


Les enfants ! Ah, s'il n'y avait qu'eux à les aimer ! Jeanne aussi en raffole, du moins par cette chaleur ! Son sourire une fois encore va répondre pour elle tandis qu'elle repose la gourde portée à ses lèvres. Mais non, non...

- Si vous voulez bien, la glace, vous la donnerez aux suivants. J'ai doublé un couple il y a dix minutes, avec leur fille de cinq ans. À elle, ça ferait vraiment plaisir, la glace !

- Cinq ans, la pitchounette, quel courage ! Et quel courage à vous aussi... J'ai bien vu dans vos yeux qu'elle vous faisait envie, la glace. Dieu vous le rendra au centuple.

Ah qu'il sera beau le Paradis ! Qu'elles seront bonnes les cent glaces du festin ! Mais la vraie récompense, c'est d'imaginer la bouille ravie de la petite Laetitia quand le sorbet tout à l'heure dégoulinera comme un vin de joie depuis son sourire joufflu jusqu'à ses doigts enflés par la chaleur !

0 commentaire

Posts récents

Voir tout

L'ampoule

À les voir en photo, on les cataloguerait rapidement "famille sage de l'ouest parisien" . À les voir en chemin on les nomme "baroudeurs dans l'âme" . Papa sportif mais en polo immaculé et short bien r